NASI (J.)


NASI (J.)
NASI (J.)

NASI JOSEPH ou JOSEPH DE NAXOS (1520 env.-1579)

Né au Portugal dans une famille alliée à celle des riches banquiers Mendez, ayant suivi très jeune à Anvers sa tante, Béatrice de Luna, qui lui confia de bonne heure la gestion des affaires familiales dans cette ville, Joseph Nasi est un marrane qui connut en Europe, à une époque où la persécution se généralise contre les juifs, une vie itinérante et difficile, avant de se fixer, comme d’autres de ses coreligionnaires, dans l’Empire ottoman où règne une plus grande tolérance. Il revient alors officiellement à la religion juive et, utilisant à bon escient les hauts appuis, les réseaux de relations que lui avaient values en Europe ses qualités d’homme d’affaires avisé, il obtient les faveurs du sultan Soliman le Magnifique, puis du fils de celui-ci, Selim II. En échange de services diplomatiques importants — il joue par exemple un rôle de premier plan dans les négociations de paix entre la Pologne et la Turquie en 1562 — Selim II l’attache à sa suite et le couvre de bienfaits: il reçoit le monopole de l’importation des vins par le Bosphore et surtout les titres de duc de Naxos et comte d’Andros; il fait administrer ses terres depuis son palais du Belvédère à Constantinople. Son influence à la cour de Selim II, presque sans éclipse (un complot avorté contre lui en 1569), lui permet d’infléchir la politique de la Sublime Porte dans le sens de ses préoccupations personnelles: il fait promettre l’aide turque aux Pays-Bas révoltés, obtient contre le roi de France, qui avait séquestré ses biens, la confiscation d’un tiers des marchandises déchargées à Alexandrie par les bateaux français. Il aurait à plusieurs reprises tenté d’assurer un refuge stable aux marranes fugitifs, et notamment à Tibériade, en Palestine. Après la mort de Selim II, en 1574, il ne joue plus aucun rôle dans les affaires publiques.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • NASI — Herbr. Gap desc: Hebrew, proprie dictus est in hac gente Princeps seu Praeses Synedrii Magni seu Septuaginta unius viralis, alias et Caput consessus, a quo proxima dignitas erat Partis Synedrii, seu Principis secundi, quibus reliqui ordine suô… …   Hofmann J. Lexicon universale

  • Nasi — bezeichnet Nasi (Titel) oder auch Nassi, hebräischer Titel eines Fürsten oder hohen Staatsbeamten Nasi, koptische Bezeichnung eines Monats Nationale Sicherheit, den kurzlebigen Nachfolger der Staatssicherheit der DDR; siehe Ministerium für… …   Deutsch Wikipedia

  • Nasi — est un nom de famille notamment porté par : Joseph Nasi, marrane portugais au service de l Empire ottoman, seigneur de Tibériade et duc de Naxos Gracia Nasi (ou Béatrice de Luna), sa tante, banquière Guglielmo Nasi, général italien de la… …   Wikipédia en Français

  • nasi — see ALA NASI, LEVATOR LABII SUPERIORIS ALAEQUE NASI …   Medical dictionary

  • năşi — NĂŞÍ, năşesc, vb. IV. 1. intranz. şi tranz. A( i) fi (cuiva) naş2 la un botez sau la o cununie. 2. tranz. (fam.) A numi pe cineva naş2, a i se adresa cuiva cu numele de naş2. – v. naş2. Trimis de LauraGellner, 13.09.2007. Sursa: DEX 98  năşí …   Dicționar Român

  • nasi — nàsi m <G ja> DEFINICIJA jud. 1. pov. a. u Bibliji naziv za plemenskog starješinu, kasnije za političkog vođu židovskog naroda b. predsjednik Sinedrija (najviše židovsko tijelo, kao takvo važilo do 1970) 2. danas u Izraelu: predsjednik vrlo …   Hrvatski jezični portal

  • nasi — {{/stl 13}}{{stl 8}}rz. mos, blp odm. jak przym. Ia {{/stl 8}}{{stl 7}} zespół osób należących do tej samej co my grupy społecznej lub narodowej, wartościowanych pozytywnie : {{/stl 7}}{{stl 10}}Nasi wygrali mecz. Wszyscy już wrócili, a naszych… …   Langenscheidt Polski wyjaśnień

  • Nasi — Nasi, Vorsitzender des Sanhedrins, s.u. Hebräer I. A) b) …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Nasi — Nasi, Nunzio, ital. Politiker, geb. 1850 in Trapani, studierte die Rechte, wurde Advokat und Professor der Nationalökonomie am Technischen Institut seiner Vaterstadt, in der er auch zeitweilig das Bürgermeisteramt bekleidete, habilitierte sich… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Nasi — Nasị   [hebräisch »Fürst«],    1) biblisch jüdischer Herrschertitel, Bezeichnung eines Stammesfürsten (z. B. 2. Mose 16, 22) oder politischen Führers. Im heutigen Israel offizielle Bezeichnung des Staatspräsidenten.    2) im Römisches Reich… …   Universal-Lexikon


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.